Bonus 110Banner 50 euros
Meilleurs buteurs des championnats EuropéensLionel MessiMeilleurs footballeursExplications du footballFootball économie salaireChampionnat d'Europe 2012 en Pologne et UkraineLive ScoreTous les classements

Football » - France, -News, A la Une, Actualité, Ligue 1, Match » Ligue 1 : Le PSG remporte le Clasico sans génie
Netbet Sport fr

Un clasico reste toujours un match particulier. Même quand il oppose un dauphin déchu de sa place de leader et un OM qui n’a plus gagné depuis 10 matchs toutes compétitions confondus. Le Parc des Princes a fait le plein, Canal+ a sorti le gros dispositif, et le match peut commencer.

Pour cette rencontre, Ancelotti décidait une nouvelle fois de faire confiance à son schéma en arbre de noël. Il sortait donc Hoarau et Gameiro de son 11 et mettait Menez en pointe, épaulé par Nene et Pastore. Côté marseillais, Rémy seul en pointe, avec Ayew et Amalfitano sur les côtés. M’Bia reculait en défense centrale et Cheyrou rentrait au milieu.

Menez, homme du match ce soir, a ramené le PSG sur les talons de Montpellier en remportant le Clasico contre l'OM

Comme depuis quelques semaines, Marseille ne rentrait pas dans la partie sur les premières minutes. Sur un premier centre de Nene, Jallet voyait sa reprise contrée par Ayew. Le ballon revenait sur Menez qui marquait d’un plat du pied croisée (6e). Mais contrairement à ce qu’on peut penser, le PSG ne maitrisait pas son sujet. Marseille possédait le ballon et se procurait une occasion de revenir, mais Amalfitano ne cadrait pas sa frappe (28e). Juste avant la mi-temps, Ayew intenable centrait pour Diarra. Le milieu international français voyait sa reprise déviée en corner par le dos d’Alex (43e).

Les hommes de Didier Deschamps contrôlait le match sans toutefois réussir à revenir. Pire, sur un contre, Menez, homme du match côté parisien, servait parfaitement Nene, qui croisait trop sa reprise (56e). Dans la foulée, Azpilicueta réussissait un énième débordement et trouvait Rémy. L’ancien niçois remettait de la tête pour Ayew qui crucifiait Sirigu d’une tête croisée (59e). Des marseillais récompensés de leur effort à l’heure de jeu. Mais comme en début de match, une minute de déconcentration fait la différence. 40 secondes après légalisation, Alex redonnait l’avantage aux parisiens en trompant Mandanda de la tête sur corner (60e). Deschamps lançait alors toutes ses forces dans la bataille en faisant rentrer Gignac, Jordan Ayew et Brandao. Ce dernier reprenait de la tête un corner de Valbuena, mais trouvait Sirigu sur sa route (81e). Quelques secondes plus tard, l’OM ratait l’occasion d’arracher un point. Sur un joli mouvement collectif, Ayew déviait un ballon dans la surface pour Cheyrou. Le gaucher, seul face au but, choisissait de frapper fort du droit, au dessus (81e). A la 87ème minute, Sissoko, capitaine d’un soir, était logiquement expulsé après une répétition de faute tout au long du match, sans toutefois changer le résultat.

Le PSG s’impose encore une fois sans briller. Les parisiens ont fait preuve d’un réalisme hors pair en inscrivant 2 buts sur leur deux seuls occasions. Montpellier voit donc revenir l’ogre parisien sur ses talons, mais possède encore un match en moins mercredi à Marseille. Marseille justement, qui enchaine un 11ème match consécutif sans victoire, malgré un fond de jeu plutôt séduisant. Didier Deschamps devrait faire tourner mercredi contre Montpellier, afin de mieux préparer l’objectif prioritaire qu’est la finale de la Coupe de la Ligue samedi prochain contre Lyon. Un choix qui devrait bien aider les parisiens à être champions. Ironiquement bien sûr.

Commentaires

avis...

Pour continuer la lecture

A votre avis?