Bonus 110Banner 50 euros
Meilleurs buteurs des championnats EuropéensLionel MessiMeilleurs footballeursExplications du footballFootball économie salaireChampionnat d'Europe 2012 en Pologne et UkraineLive ScoreTous les classements

Football » - France, -News, A la Une, Actualité, Ligue 1, Match » Ligue 1 : Un duel au sommet sans vainqueur
Netbet Sport fr

Tout le monde l’attendait, le match de l’année pour certains. Le leader parisien avec ses stars recevait au Parc le collectif montpelliérrain emmené par le serial-buteur Olivier Giroud. Un gros match qui a tenu toutes ses promesses et qui a régalé spectateurs et téléspectateurs.

Bedimo a réalisé un excellent match, mais n'a rien pu faire face à Menez en fin de match

Au match aller, les héraultais avaient dominés largement pendant 30 minutes mais avaient craqué par excès de naïveté. Complètement libérés au contraire des hommes d’Ancelotti, ils frappaient les premiers. Sur une bonne passe de Belhanda, Utaka repiquait au centre et frappait sur Sirigu. Le portier italien repoussait sur Giroud, qui l’obligeait à une nouvelle parade sur sa ligne (9e). Les parisiens n’arrivaient pas à construire et s’en remettaient comme souvent à leur individualité. Sur un bon mouvement entre Nêne et Menez, Gameiro chauffait les gants de Jourdren (23e). Lorsque le match semble bien cadenassé, la solution s’appelle coup de pied arrêté. Un coup franc à 25 mètres permettait à Alex de catapulter un ballon dans le but de Jourdren. L’ancien joueur de Chelsea inscrivait son premier but sous ses nouvelles couleurs (41e). Le bon moment pour marquer, sauf que l’équipe adverse revient dans la foulée. Suite à un corner, Hilton déposait le ballon sur la tête de Belhanda, complètement seul, qui égalisait (45e+1).

La seconde période nous promettait beaucoup, et dès le retour des vestiaires, Maxwell se procurait une occasion mais sa tentative passait à côté du but montpelliérain (52e). Les hommes de Girard reprenaient la maitrise du ballon et voyait Ancelotti changeait ses plans en faisant rentrer Lugano, Hoarau et Pastore. L’argentin, de retour de blessure, était d’ailleurs tout près de redonner l’avantage à son équipe. Sur son premier ballon, il se retrouvait seul devant Jourdren mais sa louche ne faisait que passer devant le but (77e). Beaucoup trop fébriles au milieu de terrain, à l’image de Thiago Motta, les parisiens laissaient beaucoup trop d’espaces, notamment à Stambouli, rentré en cours de jeu. Sur un contre, Giroud se retrouvait sur la droite et centrait parfaitement pour Utaka. L’attaquant du MHSC se retrouvait complètement seul à l’image du premier but, et donnait l’avantage à Montpellier d’une belle tête plongeante (83e). Gourmand, Montpellier tentera de marquer le 3ème but sans succès. Paris, depuis quelques semaines, a du mal à trouver son collectif. Mais les individualités sont toujours là. Menez, bien servi par Pastore, se jouait magnifiquement de Yanga-Mbiwa, et centrait en retrait pour l’égalisation de Hoarau (88e). La fin de match voyait les joueurs de la capitale campaient dans la surface adverse, sans toutefois réussir à s’imposer.

Grand match au Parc, sans vainqueur. Les deux équipes restent donc aux 2 premières places, Paris leader avec 51 points, et Montpellier 2ème avec 50 points. Rien n’est jouer dans ce championnat, tant le PSG semble timoré dans le collectif. Montpellier aura sa chance, à René Girard de trouver quand.

Commentaires

avis...

Pour continuer la lecture

A votre avis?