Bonus 110Banner 50 euros
Meilleurs buteurs des championnats EuropéensLionel MessiMeilleurs footballeursExplications du footballFootball économie salaireChampionnat d'Europe 2012 en Pologne et UkraineLive ScoreTous les classements

Football » -Mercato, A la Une, Actualité, Joueurs » Ligue 1 : les flops du mercato
Netbet Sport fr

L’été dernier, hormis le PSG qui a dépensé 85 millions d’euros sur le marché des transferts, les clubs de Ligue 1 n’ont pas vraiment fait de folies. Pourtant, certaines équipes ont accueilli des joueurs qui ne justifient pas (pour le moment) leur prix d’achat.


Alou Diarra

Arrivé à l’OM en provenance de Bordaux pour un montant de cinq millions d’euros, le milieu de terrain est dans la continuité de sa dernière saison à Bordeaux, déjà décevante. Chez le club phocéen, il perçoit un salaire de 320 000 euros. Plusieurs fois sifflé par le Stade Vélodrome, l’interantional français a toujours pu compter sur le soutien de Didier Deschamps. Même s’il a encore du mal à imposer sa présence et son rayonnement, propres à son époque bordelaise et qui lui avaient permis de devenir champion de France, Diarra monte en puissance ces dernières semaines. A moins de six mois du début de l’Euro 2012, il était temps.

Dimitri Payet

C’est la plus grosse recrue de l’histoire de Lille. Le champion de France a cassé sa tirelire en recrutant le milieu de terrain pour 14 millions d’euros à Saint-Étienne. Le Réunionais devait devenir le successeur de Gervinho, parti à Arsenal. Depuis le début de la saison, il n’a inscrit que deux buts en Ligue 1 en quinze matches. Des statistiques extrêmement décevantes pour un joueur élevé au rang de futur grand joueur il y a déjà plus d’un an. Le  problème majeur de Payet est qu’il manque de régularité dans ses performances. « Il y a un temps d’adaptation nécessaire. Payet en ont encore besoin. Il a connu des pépins dans sa préparation », l’a défendu son coach, Rudi Garcia.

Diego Lugano

A Fenerbahçe, il était quasiment considéré comme un Dieu sur Terre. Quand l’Uruguayen est parti pour Paris, les supporters du club turc ont presque pleuré. Capitaine de la Céleste et présenté comme un véritable roc, il s’est essentiellement illustré par sa lenteur depuis son arrivée dans la capitale. Pour sa défense, Lugano n’a pas eu de préparation d’avant-saison avec son nouveau club. De plus, on ne se retrouve pas capitaine de l’équipe demi-finaliste de la dernière Coupe du Monde et vainqueur de la Copa America par hasard. Carlo Ancelotti, le nouvel entraîneur du PSG, pourrait bien vite le relancer.

Sydney Govou

Parti jouer en Grèce après avoir additionné les titres de champion de France avec Lyon, Sydney Govou est revenu en France, à Evian. Une ville célèbre pour son eau minérale, paradoxal pour un amoureux de la boisson alcoolisée. Chez le promu, l’international français n’est même pas parvenu à s’imposer  (seulement cinq matches de Ligue 1 comme titulaire cette saison).

Javier Pastore

Acheté 42 millions d’euros à Palerme, « El Flaco » s’est illustré dès ses premiers matches sous les couleurs parisiennes. Puis, il s’est éteint, pour devenir fantomatique. Comme Lugano, sa préparation a été tronquée. Pire, il ne semblait pas heureux d’être au PSG ces derniers temps. Le licenciement d’Antoine Kombouaré et l’arrivée imminente d’Ancelotti devraient pouvoir le remettre dans le bain.

Commentaires

avis...

Pour continuer la lecture

A votre avis?