Bonus 110Banner 50 euros
Meilleurs buteurs des championnats EuropéensLionel MessiMeilleurs footballeursExplications du footballFootball économie salaireChampionnat d'Europe 2012 en Pologne et UkraineLive ScoreTous les classements

Football » A la Une, Espagne » Villarreal, le sous-marin jaune devient submersible
Netbet Sport fr

Actuellement treizième de Liga, Villarreal peine à larguer les amarres pour prendre le large. Bloqué au port, Le sous-marin jaune est à seulement trois points des fonds abyssaux du classement.

Après avoir essuyé une terrible tempête (7 matchs sans victoires), le constat est sans appel : avec seulement deux victoires en championnat, Villarreal peut tirer la fusée de détresse. De plus, réputé pour sa défense imperméable, El submarino amarillo, prend l’eau : vingt-quatre buts encaissés en quinze rencontres, soit une moyenne de 1,6 but par match. Les claques reçues à Barcelone (5-0) en début de championnat, et au Real Madrid (3-0) lors de la dixième journée, sont représentatives de sa méforme actuelle. Villarreal n’arrive pas à repartir, comme effrayé par l’immensité océanique (Real Madrid, Barcelone, Bayern Munich) et les nombreuses vagues à surmonter (Naples, Espanyol, Valence).

Quelle sont les causes de cette dérive ? 

Tout d’abord, Villarreal n’a pas su faire face aux remous du mercato estival. En perdant son capitaine (Cazorla) et ses plus braves moussaillons (Capdevila, Altidore), El submarino amarillo, devait répondre présent en recrutant des joueurs de qualité. Seuls, Florian Lejeune et Cristian Zapata ont intégré l’équipage. Villarreal n’a donc pas su se renforcer au vue d’une saison dense et relevée (Liga et Ligue des Champions).  A cela, s’ajoute un important nombre de blessés : Zapata, Cani, Senna, Camunas, Rossi, Nilmar et Ruben. Ces joueurs qui encombrent l’infirmerie sont pourtant les boussoles d’une équipe en perdition. Ainsi, les deux meilleurs buteurs de cette équipe (Rossi 3 buts, et Nilmar 2 buts) sont indisponibles. Guiseppe Rossi est, lui, absent des terrains pour une durée de six mois : coup dur pour Villarreal. Enfin, la cadence infernale de la Liga qui s’ajoute à celle de la Ligue des Champions, a fortement abîmé la coque du sous-marin jaune. Éliminé de la Coupe aux grandes oreilles sans même avoir disputé son dernier match, Villarreal perd une bataille. La guerre navale n’est tout de même pas terminée, et l’équipe de Garrido aura à coeur de se racheter ce week-end, sur le terrain de l’Espanyol Barcelone.

 » La crainte de la guerre est encore pire que la guerre elle-même ». Au vue des confrontations directes avec ses potentiels ennemis, Le sous-marin jaune ne doit, désormais, craindre aucun de ses rivaux. En cas de défaite, Villarreal s’échouera.

Commentaires

avis...

Pour continuer la lecture

A votre avis?